Hôtel de Guerray

Venez découvrir les joies du XVIII ème siècles.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]

Aller en bas 
AuteurMessage
Isaniel Leatska
Compagnon
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Dim 23 Mar - 0:12

[=> Chambre de Isaniel Leatska, Myoki Ducollet et Lastaria Lixe]

Isaniel c'était laissé entraîné par le jeune compagnon. Il l'avait silencieusement suivit dans le bâtiment qui représentait aujourd'hui sa demeure, et surement son dernier lieu de repos. Un crypte avant l'heure. Mais tout ceà ne lui faisait strictement rien. Il n'avait évidemment pas ignoré les larmes de son ami lorsqu'il lui avait confié ne plus rien ressentir, mais pas même la peine vint étreindre son coeur. Pourtant, il sentait que Myoki avait de l'importance pour lui, c'était un fait. Le lien qui les unissait était plus fort que la rupture de son esprit. Cependant, il savait que le compagnon était malheureux, et qu'il le serait probablement durant la courte existence d'Isaniel.

Arrivé enfin sur les quais de Seine, son regard blanc se promena sur les berges environnantes. Pour enfin s'arrêter sur un buisson de roses particulièrement beau. Après quelques courts instants de contemplation, il laissa son attention sur Myoki.

Pale figure.

C'était malheureusement ce qu'il laissait paraître en lui décrivant le paysage alentours. Il tentait d'y mettre un peu d'enthousiasme, mais celà était si vain. Le coeur n'y était pas.
Un sourire d'une froideur exquise arqua les lèvres du musicien, il savait que le jeune homme avait grand peine de supporter le changement radical de comportement de son "amant". Il ne pouvait décemment pas le laisser ainsi, sans la moindre perspective.

" Myoki. "

son nom fut prononcé avec une douceur indescriptible. Le regard d'Isaniel sembla s'adoucir un instant, alors que de ses mains il saisissait le si doux visae du compagnon, l'invitant à le regarder dans les yeux.

Non, il ne pouvait se permettre de le laisser ainsi.


" Myoki, ne fais pas comme si il ne c'était rien passé. Je ne veux pas voir ces sourires forcés sur ton visage. Je sais que tu souffre. Et si pleurer t'apaise alors pleurs. Tu n'es pas assez fort pour affronter ça. Je ne voulais plus souffrir, c'est semble t-il tout ce que mon esprit à trouvé pour me préserver encore quelques mois. Mais, le fait de ne plus rien ressentir pour le monde, n'a pas éffacé ce que je ressens pour toi. Dis toi simplement que je serais peut-être moins expressif, moins démonstratif qu'avant.

Myoki, je n'étais pas assez fort pour affronter ça, c'était la seule alterative. "


Une fois son triste monologue terminé, il embrassa le front, puis les lèvres du jeune homme avant de l'envelopper de ses bras. Il ferma quelques instants les yeux avant de pousser un soupir. La vie était injuste, ce monde était particulièrement injuste.

Il repensait à Axel. Acheté, comme un vulgaire animal. Jamais il ne tolèrerait pareille infamie. La prochaine fois qu'il le verrait, le noble se retrouverait face à un égal. Ô bien sûr pas physiquement, mais bien moralement. Isaniel n'ignorait pas que son corps se dégradait, et plus vite désormais. Ce trop plein de souffrance le rongeait de l'intérieur. Et il était incapable de le chasser de son âme. Le compte à rebours avait sans dote commencé, et l'aiguille inexorablement avançait vers l'heure de sa mort.

Mais il n'était pas triste, tout simplement parce qu'il était vide. Peut-être retrouverait-il un jour ce qu'il avait perdu aujourd'hui. Rien n'était moins sûr. Secrètement il gardait l'espoir. Vivre encore un peu, pour protèger l'être si faible qu'était Myoki. Le musicien savait qu'il avait payé le prix fort, il ignorait si il pourrait payer les prochains tribus. Ses forces s'amenuisaient, et son âme disparaissait, brisé dans les méandres d'un viol physique et psychologique.

Une quinte de toux le saisit alors qu'il s'écartait du jeune homme pour le contempler. Bien qu'il souriait, le coeur n'y était pas. Il glissa sa main dans la chevelure du jeune homme, et l'invita à le suivre sur les bords de Seine.
Après de longs instants de silence, Isaniel prit enfin la parole.


" Myoki....si tu as des choses à dire, libère toi, je peux tout entendre.....je ne veux pas, je ne pourrais pas supporter que tu sois ronger comme moi. Je ne veux pas que tu perde ton âme......"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myoki Ducollet
Admin, compagnon
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Dim 23 Mar - 1:26

Non, le cœur n’y était pas même si Myoki essayait de paraître heureux et calme. A l’intérieur, il avait envie de pleurer comme un enfant et d’être dans les bras d’Isaniel. Mais le jeune homme avait trouvé une alternative à sa souffrance, il s’enfermait dans une froideur peu commune et laissait les sentiments sortir de son corps. Jamais Myoki ne serait capable de faire ça et quelque part, il souffrait déjà de l’attitude d’Isaniel. Certes il ne lui avait pas craché au visage, frappé ou bien éloigné de lui, mais froid comme ça, Myoki avait l’impression de n’être plus qu’une image et rien d’autre. Alors il tenta de trouver quelque chose de rassurant dans le paysage qu’il décrit, regardant les fleurs mais rien à faire…

Myoki s’était légèrement détourné quand il entendit son prénom doucement et tendrement. Il se retourna, encore plus bouleversé et regarda Isaniel s’approcher de lui pour finalement prendre son visage dans ses mains et le redresser. Myoki fuit son regard quelques instant avant de plonger ses yeux dans les siens et de se mordiller la lèvre. Il écouta silencieusement les paroles d’Isaniel et ne put retenir un petit sanglot avant de presque se jeter dans les bras d’Isaniel, pleurant sans pouvoir se retenir.


« Je… je comprends mais… Je n’aime pas te voir froid et souffrir non plus. Je… J’aurais voulut que jamais il ne vienne et que jamais il ne te fasse du mal. Je suis désolé, j’aurais… J’aurais du faire en sorte qu’il ne s’occupe que de moi, qu’il te laisse tranquille… »

Peut-être plus que la tristesse c’était aussi de la culpabilité qui rongeait Myoki. Le jeune homme resta comme ça, dans les bras d’Isaniel jusqu’à ce que ce dernier soit prit d’une quinte de toux et qu’il s’éloigne légèrement. Le jeune compagnon essuya son visage avec sa manche de kimono et suivit son ami sur les bords de la Seine. Ils s’assirent tous les deux sur le sol, Myoki remonta ses jambes sur son torse, essayant d’enfouir cette tristesse au fond de lui. Il était si joviale d’ordinaire, si joyeux et là, il était triste et pleurait comme un enfant ! Il ne se reconnaissait pas !

« Je suis désolé… C’est toi qui ne va pas bien et c’est moi qui pleure comme un bébé… Je suis nul Isaniel… Mais… Je vais m’améliorer et je vais devenir plus fort, pour toi, pour te protéger. »

Myoki serra un peu les dents et sourit doucement, prenant la main d’Isaniel sur la sienne et noua ses doigts aux siens. Oui, il ferait tout pour que jamais Axel ne le touche de nouveau ! La prochaine fois, il serait plus tentant et plus attirant ! Isaniel n’aurait plus jamais à subir tout ça et il ne serait plus jamais obligé de se sentir vide ou de jouer les glaçons.

« Tu n’as pas perdu ton âme… Elle est là, toute belle et cachée au fond de toi. Je la vois, elle est plus jolie que la mienne, toute brillante et toute blanche… La mienne est grise et sale. Mais elle est là aussi… »

Le jeune compagnon sourit et posa un baiser sur les lèvres d’Isaniel avant de regarder autour d’eux et de cueillir une petite pâquerette qu’il posa dans les cheveux de son amant doucement et de venir poser sa tête tout contre son épaule, regardant les fleurs un peu plus sincèrement.

« Tu es très fort Isaniel… Plus que nous deux réunis… »


[Excès de guimauve! disoulé]

_________________
~ Je te suis soumis ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaniel Leatska
Compagnon
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Dim 23 Mar - 23:06

Isaniel acceuillit le jeune compagnon dans ses bras le laissant pleurer ce qu'il avait à épancher. Malheureusement, bien qu'il ressentait un léger pincement au coeur, rien absolument rien ne semblait comme avant. Il s'était pourtant écoulé si peu de temps. Une éternité en faite. Alors le musicien vint affectueusement glisser une main dans sa chevelure d'ambre. Il sentait la trop grande fragilité du jeune homme, et il ne pouvait décemment le laisser ainsi. Cependant il se sentait si froid. Pas même cette belle vue lui tirait un sourire. Son visage restait désespérément froid, même si il essayait de l'agrémenter d'un sourire où le coeur n'y était pas.

Myoki essuya alor ses larmes et le suivit, puis soudain il prit la décision de s'asseoir, le musicien le fit à son tour. Il contempla un instant la Seine avant que son compagnon prenne la parole. Isaniel soupira en levant les yeux au ciel. Décidément il restait inchangeable ce pauvre Myoki. Secoua la tête il regarda droit dans les yeux son ami et lui fit une légère pichenette sur le front.


"Myoki arrête, tu n'es pas nul. Qui plus est tu n'es coupable de rien. Si Axel t'avais désiré il t'aurais prit sans hésiter. Tu ne pouvais rien changer, même si à ce moment là tu avais été un dieu. Ce noble avait une idée précise en tête, il n'a fait que l'assouvir. Alors je t'en pris, cesse de te sentir coupable pour quelque chose que tu n'as pas commis. "

D'autant plus, mais il n'aurait pu l'avouer au jeune homme, son attitude l'exaspérait parfois. Bien sûr c'était surtout du au fait qu'il avait entouré son coeur de glace, et qu'il voyait les choses avec d'avantage de recul, mais oui il l'admettait à regret, il ne supportait pas l'apitoiement.

Alors il le laissa s'exprimer à nouveau, réprimant un soupir. Sa main se lia à la sienne et il accepta son baiser de bonne grâce. Il arqua cependant un sourcil lorsque le jeune homme glissa une fleur dans sa chevelure blanche.

Niais ?

Malheureusement oui, il trouvait ça peut-être un peu trop fleur bleue, mais Myoki était ainsi, il n'allait pas le changer. Cependant la dernière phrase lui fit lacher un nouveau soupir. Le jeune musicien glissa une main dans sa chevelure la ramenant en arrière. Puis de manière inattendue, il posa ses mains sur les épaules du compagnon, puis le renversa en arrière afin de se retrouver au dessus de lui.

Il approcha son visage du sien pour se retrouver seulement à quelques millimètres de ses lèvres corails. Son visage était froid, mais une expression indéfinissable entre l'agacement et l'amusement s'y reflétait.


" Cesse-de-t'apitoyer-sur ton sort. "

Il détacha bien chaque mot pour faire entrer très clairement dans l'esprit du jeune compagnon, qu'il devait arrêter de se faire du mal ainsi. Après l'avoir contemplé, un léger sourire naquit au coin de ses lèvres. Il lui offrit un baiser avant de se reculer, pour enfin s'allonger dans l'herbe. Les bras croisé derrière la nuque, il fixait le ciel de son regard borgne.

" Faire ce que tu fais ne changera rien à la situation. Ce n'est pas en pleurnichant sur ton sort et sur le mien que les choses vont changer. Et contrairement à ce que tu pense, tu es quelqu'un de fort. Peut-être naïf, ou pas assez combatif, mais tu es fort. Alors pour l'amour du ciel cesse d'agir comme un enfant. "

Isaniel se rendit compte du ton un peu froid qu'il avait eu en disant celà, de ce fait il tira la langue à Myoki tout en lui offrant un clin d'oeil rassurant. Même si il ne ressentait plus guère, rien ne l'empêchait de feindre un quelconque amusement. Si celà pouvait rassurer son compagnon, alors il le ferait.

Ô bien sûr il n'ignorait pas qu'il ne tiendrait pas éternellement comme ça, mais c'était toujours mieux que rien. Ou dans le cas présent, que la folie. A l'instant ou son regard quitta celui de Myoki, son visage redevint de marbre. Pensif il contempla les nuages, et vint chercher la main du jeune homme pour y lier ses doigts.

Que le monde était étrange parfois....


[C'est pas très inspiré tout ça....]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myoki Ducollet
Admin, compagnon
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Lun 24 Mar - 23:14

Myoki ne put retenir ses larmes et il se jeta dans les bras qu’Isaniel lui ouvrit. Oui, il n’avait pas vraiment supporté de le voir si froid soudainement. Pourtant, il essaya de se calmer pour ne pas faire trop pitié à son ami et puis, il lui avait promis de ne pas pleurer ! Il devait tenir ses promesses. Pourtant, il avait du mal en cet instant, sans doute parce qu’il n’avait pas l’habitude de s’attacher à quelqu’un, lui qui était toujours tout seul avait été très touché par le jeune homme et ça, il n’y pouvait rien ! Alors il tenta de se reprendre et fit un petit sourire à son compagnon avant de décider d’aller s’asseoir sur les bords de Seine. Il remonta ses jambes contre son torse et soupirer légèrement.

Mais ses paroles firent soupirer Isaniel encore plus fort que lui et le jeune homme lui fit même une pichenette sur le front. Myoki fit la moue mais sourit légèrement avant de rougir à ses paroles. C’est vrai qu’il avait l’impression de s’apitoyer sur son sort et de ressasser trop le passé mais il n’y pouvait rien, il était ainsi. Pourtant c’était le jeune musicien qui avait raison, même s’il avait été encore plus beau et plus attirant Axel ne l’aurait pas touché simplement parce qu’il ne voulait pas de lui, mais juste Isaniel. Mais ça n’empêchait pas que Myoki se sente coupable quand même et il se sentirait coupable un long moment et toutes les paroles d’Isaniel n’y feraient rien.


« Oui, mais je m’en veux quand même… Parce que tu as eu mal… »

Oui, il s’en voulait. Mais pour le moment, il sourit et vint poser un baiser sur les lèvres de son compagnon avant de cueillir une fleur et de la poser dans les cheveux du jeune homme. Ho oui, c’était atrocement niais mais que voulez vous, c’était Myoki ! Il sourit légèrement et soupira une nouvelle fois. Non, il ne se sentait pas vraiment en forme et quand en plus Isaniel l’invita à parler, il se lâcha un peu. Mais cela sembla encore plus exaspérer le jeune homme qui le bascula sur le sol pour se rapprocher de lui. Myoki rougit encore plus mais se laissa faire et écouta religieusement les paroles de son ami.

« Tu as raison… Je suis un enfant mais je vais faire des efforts ! »

Il sourit et se tourna sur le coté pour regarder Isaniel s’allonger à ses cotés. Il se rapprocha de lui et se cala confortablement contre son corps, jouant avec les bruns d’herbes autour de lui jusqu’à ce que les doigts de son compagnon viennent se nouer aux siens. Myoki sourit et posa un baiser dans le cou d’Isaniel avant de regarder un peu le ciel.

« Et si on trouvait une solution pour que tu t’enfuis… Tu le ferais ? »

Oui, il voulait tout faire pour que le jeune homme soit libre et qu’il passe les derniers mois de sa vie dans le bonheur et tranquillement…

[Laissons la place à notre cher client^^]

_________________
~ Je te suis soumis ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Di Venezzia
Client
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Mar 25 Mar - 12:37

Mille mercis
Désolé,c'est un peu court,mais il me faut juste un petit temps d'adaptation au démarrage...Sorry,girls !



Pensif,Amadeo déambulait aux abords de la Seine,le claquement de sa canne sur le sol accompagnant le bruit de ses pas.Il était tout nouveau à Guerray,mais s'y plaisait déjà,bien que le jeune noble n'ait goûté qu'à un seul compagnon pour le moment,qui devait être,en ce moment même,occupé à le maudire de toutes ses forces.
Humant l'air frais et laissant errer son regard sur le paysage qui l'entourait,Amadeo songea à ce que lui avait dit un certain Axel,un autre client,qu'il avait croisé récemment.Cet autre noble,Amadeo ne l'appréciait guère,lui qui se vantait de posséder une créature délicate et frêle à la beauté sans pareille,et qui était sa propriété exclusive.Si l'amant de ce jeune arrogant était tel qu'il le décrivait,eh bien,Amadeo ressentait une petite pointe de jalousie.Et l'idée de ravir cette rose à l'autre vantard lui trottait dans la tête depuis un moment déjà.L'herbe est toujours plus verte chez le voisin.
Alors qu'il continuait sa promenade solitaire,Amadeo entendit soudain des voix murmurer non loin,derrière des bosquets de roses.Un fin sourire,un brin mauvais,étira les lèvres du blond ; se pourrait-il que quelques hautes personnalités se pemettent de batifoler en "pleine nature parisienne" ?
A pas de loup,Amadeo se dirigea vers la source des voix,prêt à se régaler de la déconfiture de deux amants surpris.Mais,au lieu d'un couple enlacé,c'est deux adolescents sagement allongés sur l'herbe et lovés l'un contre l'autre qu'Amadeo découvrit.
Si le jeune noble ressentit une pointe de dépit en voyant là la possibilité de répandre une rumeur coquine s'envoler,ce même dépit disparu bien vite lorsqu'il vit à qui il avait affaire.
Le jeune garçon aux éclatantes boucles de cuivre,qui le regardait d'un air manifestement surprit,Amadeo l'avait déjà croisé dans un couloir de Guerray ; c'était un compagnon,disait-on,très docile et au corps sublime.Son compagnon,à ses côtés,le blond ne l'avait jamais rencontré mais,au vu de sa chevelure de neige et de son ossature frêle et délicate,Amadeo devina immédiatement que c'était là la rose des glaces de ce mariolle d'Axel.
Quel chance.Un beau et un mignon compagnon.
Amadeo se lécha machinalement les lèvres au vu de ses "trésors".Il se répétait,mais quelle aubaine ! Avec un peu de chance,il pourrait les mettre tous les deux dans sont lit,et en même temps.
Fixant alternativement l'adolescent roux,qui s'était redressé,méfiant,et le compagnon à la chevelure blanche,qui dardait sur lui un regard impassible dénué de toute crainte,Amadeo sourit,et dit :

"Eh bien,qu'avons-nous là ?"


Ayé,fini ! Cela vous convient à tous les deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaniel Leatska
Compagnon
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Mar 25 Mar - 18:41

[Oui ça va n_n je mets l'ordre tant qu'on y est, Amadeo, Isaniel, Myoki]

S'enfuir ?

Oui, pourquoi pas après tout. Mais combien de temps tiendrait-il, en fuite, pourchassé comme un simple animal. Isaniel était coincé. Il le savait. Son coeur ne tiendrait jamais cette course folle, et vivre avec cette épée de Damocles était positivement impossible à envisager. L'inquiétude du lendemain, se faire retrouver puis impitoyablement châtier. Il ne pourrait supporter, du moins son esprit ne le pourrait pas. Et que dire de son corps. Fragile comme il était, il mourrait sous les coups de fouets. Et si seulement il n'y avait que ça. Dans un tel endroit ou la luxure était monnaie courante, on ne se priverait pas de le briser à grands renfort de tortures sexuelles, plus tordue les une que les autres. Tout ça dans le seul et éphémère but de le rendre docile.

Du pouce il caressa le dos de la main de son ami avant de soupirer. Son regard glacé contemplait le ciel. Il ne sentait plus rien face à cette immensité qui autrefois berçait son coeur d'une langueur angélique. Aujourd'hui, cette émotion adolescente avait disparu. Envolée loin dans les méandres de son esprit.

Sa main libre glissa dans sa chevelure de neige.


" Myoki....je n'aurais pas été contre m'enfuir. Mais je ne crois pas que mon coeur va m'en laisser le temps. Comme je te l'ai dis, la maladie me ronge chaque jour que Dieu fait. La fuite épuiserait sans doute les faibles forces qui me restent. Et puis, vivre avec cette épée de Damoclès serait insupportable. "

Il marqua une pause avant de reprendre d'une voix toujours aussi froide et mélancolique.

"Je préfère finir ma vie ici. Je ne souhaite pas te faire de peine, cependant, je crois que cette fin arrivera bien plus vite que je ne l'avais tout d'abord prévu. A ce rythme, entre Axel, et sûrement ses nombreux amis, elle ne durera pas plus de deux ans. "

Isaniel se pencha légèrement sur le côté et vint embrasser la joue du jeune compagnon. Ce qu'il lui disait n'était guère réjouissant, mais le musicien préférait être clair avec lui, pour ne pas qu'il souffre davantage. Il devait connaître la vérité à son sujet. L'échéance lui semblait si proche.

" Personne n'est éternel, cependant, j'aurais aimé que ma flamme ne s'éteigne pas si vite. La seule chose qui m'aparaisse positive est que cet arrogant d'Axel à fait une bien mauvaise affaire en se payant une rose qui se meure et qui ne tardera pas à faner. "

Il offrit un sourire sans âme à son ami. Et puis soudain, il entendit des bruits de pas. Se redressant sur les coudes, il jeta un oeil en arrière, pour trouver, là tapit, derrière les buissons, une masse de cheveux clairs. Sa voix arrogante et froide leur parvint bientôt. Isaniel resta de glace. Se levant, il glissa une main délicate dans les boucles ambrées de son compagnon, lui signifiant implicitement, qu'il ne devait pas bouger.

Nonchalament, il s'avança vers ce qu'il jugeait être un noble. Ses habits de velours rouges ainsi que sa canne ne trompaient pas. De même que son air insupportablement hautain. Sans crainte, Isaniel contourna le bosquet, et vint se planter en face du nouvel arrivant. La proximité était grande, sans doute un affront pour tout noble qui se respecte. La fange du peuple n'approchait guère de près la noblesse, si ce n'est que pour la servir. Hors, le musicien n'avait nulle intention de satisfaire un quelconque besoin de cet homme. Et il ne permettrait pas que Myoki les satisfâsse également.

Une légère brise se leva, léchant admirablement le délicat visage d'Isaniel. Sa chevelure de neige se soulevait à son gré, et son regard blanc restait désespérément vide.
Afin de mieux contempler celui qui lui faisait face, le musicien pencha légèrement la tête de côté. Son oeil aveugle ne lui permettait guère de voir plus d'une moitié de ceux qu'il croisait. Un bien grand handicap surtout lorsqu'on lisait au fond des prunelles d'azur de son adversaire, une arrogance et une cruauté qui n'avaient vraisemblablement pas de bornes.

Quel dommage qu'un être à l'apparence si archangesque cache en vérité le pire des diables.

Ne cillant pas un seul instant face au nouveau venu, Isaniel lui offrit un sourire particulièrement froid. Et malgré sa grande beauté, il semblait inquiétant. Il n'avait pas peur, mais il n'ignorait pas que son adversaire pourrait très aisément lui rire au nez. Les nobles n'avaient que faire des sentiments de pauvres roturiers, transformés pour l'occasion en catins de luxe.

Le silence s'installa.

Les mots n'avaient guère leur importance pour Isaniel. Surtout dans pareilles situation. D'autant que si, comme il s'en doutait, le noble avait une intelligence aiguisée, il ne manquerait pas de retourner ses propos contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myoki Ducollet
Admin, compagnon
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Mar 25 Mar - 22:19

[Parfait et ne t’en fais pas pour la longueur, avec ce qu’on te fourni avec nos posts ça devrait aller :p]


Myoki s’installa doucement contre Isaniel et noua ses doigts au sien. Il se sentait bien comme ça, il avait envie de rester ainsi un long moment. Oui, il ne voulait pas que quelqu’un les dérange, il voulait simplement pouvoir vivre tranquillement avec Isaniel, il aurait aussi aimer avoir la vision d’une vie tous les deux, dans une campagne française tranquille. Mais jamais il n’y pensa et pour le moment, il proposa simplement la fuite pour son compagnon. Oui, ni plus, ni moins une fuite ! Ca serait peut-être la seule chance de son amant, mais aussi une idiotie. Myoki était compagnon dans l’Hôtel depuis quelque temps et il avait déjà vu la punition qu’on avait réservé au jeune impudent. Oui, il avait été fouetté publiquement pendant de longues minutes avant d’être emmené dans une des pièces fermés où il n’en était ressortit que brisé. Mais Myoki aurait tout fait pour que jamais Isaniel ne subisse ça !

Pourtant, il s’avéra rapidement que ça ne serait jamais possible. Le cœur d’Isaniel était bien trop faible et vivre sous autant de stresse tous les jours ne pourrait que le précipiter un peu plus dans la mort. Myoki frissonna un peu et hocha positivement la tête, serrant un peu plus la main dans la sienne et soupira un peu. Son idée était stupide, il l’avait proposé alors que dans son cœur, il connaissait déjà la réponse. Il ne voulait en aucun cas précipiter la mort de son ami, le seul qu’il avait jamais eu !


« Tu as raison, ça serait idiot de gâcher le peu de vie qu’il te reste. »

Bien sur que de savoir qu’Isaniel allait mourir le rendait triste ! Mais Myoki prenait sur lui, il était hors de question qu’il pleure tous les jours pour ça. Ca ne ferait que plus de mal au jeune amant et le stresse ne lui ferait que plus de mal et ça, il en était hors de question ! Mais deux ans, c’était beaucoup et Myoki profiterait de tout ce que Dieu lui donnerait pour profiter de ces deux ans.

« On profitera quand même de ces deux ans, pour que tu ne m’oublie jamais ! »

Le jeune compagnon rit légèrement et rougit un peu sous le baiser de son compagnon qui lui offrit même un sourire tout froid. Non, ça lui faisait simplement plaisir. Il aurait bien posé ses lèvres sur celles d’Isaniel mais le jeune homme se redressa sur ses coudes pour regarder derrière Myoki. Un peu surpris, le jeune compagnon se redressa sur ses genoux pour voir un homme, presque caché derrière le massif de roses. Myoki se mordilla la lèvre alors qu’Isaniel passait sa main dans ses cheveux et se levait pour aller défier le jeune noble. Myoki l’avait sans doute déjà croisé dans les couloirs de l’Hôtel, mais il n’avait jamais du le satisfaire. Il en frissonna légèrement et passa sa main dans ses cheveux. Il ne voulait pas que son ami soit blessé par cet homme mais il se demandait aussi pourquoi on venait les déranger…

« Vous vous êtes perdu Monseigneur ? »

Mieux valait jouer les gentil et les doux, on les laisserait peut-être tranquille !

_________________
~ Je te suis soumis ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Di Venezzia
Client
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Mar 25 Mar - 22:55

Altier et droit comme un i,Amadeo posait alternativement son regard glacé sur les deux jeunes et plus qu'appétissantes créatures qui se trouvaient devant lui.La rose au cheveux de neige s'était plantée en face de lui et le défiait du regard,un sourire froid sur son visage fin et délicat.L'adolescent le défiait.Et Amadeo aimait les défis.
Le second garçon,agenouillé sur l'herbe émeraude,regardait Amadeo avec une crainte mêlée d'un semblant de respect,et avait osé lui demandé s'il s'était égaré.
Ha ! C'était trop drôle.

"Perdu ? Sache que je ne me perds jamais,petit impertinent,pas même dans les limbes du plaisir."
Amadeo embrassa les deux garçons qu'il tenait à sa merci du regard.
"Mais,peut-être est-ce vous,qui vous êtes égarés ? A ma connaissance,les chiens de Guerray n'ont pas le droit de quitter le chenil."
Souriant,d'un sourire affable qui démentait la malice et la gourmandise qui dansaient dans ses yeux bleus,Amadeo contourna lentement le jeune garçon à l'ossature d'oisillon et à la chevelure blanche,admirant toutes les courbes que ses vêtemnts sans prétention ne cachaient qu'à moitié.Le délaissant,le blond se dirigea ensuite vers Myoki - si sa mémoire était bonne,ce dont il ne doutait pas,à qui il caressa doucement les joues et les boucles cuivrées,satisfait de ne pas le voir se rebiffer.Au moins,lui serait docile.S'il en avait eu envie,Amadeo aurait même peut-être pu "jouer" un peu avec lui,ici même.Ce serait probablement la rose d'Axel qui poserait le plus de problèmes.Avant de s'en prendre directement à lui,il fallait qu'Amadeo teste la résistance de l'adolescent et son attachement -si attachement il y avait- à Axel.Ensuite,il se ferait un plaisir de le faire sien.
La main toujours dans les cheveux doux et soyeux de Myoki,Amadeo susurra :

"Eh bien,j'attends.Auriez-vous perdu votre langue,mes chers petits ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaniel Leatska
Compagnon
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Mer 26 Mar - 20:34

Que tu ne m'oublie j'amais....

Ces paroles résonnait dans son esprit alors qu'il contemplait toujours aussi glacial, le nouveau venu. Il espérait finalement ne pas voir trop souvent Axel pour profiter de ce temps qui lui restait en compagnie de Myoki. Et contrairement à ce que pouvait en dire le compagnon, deux ans c'était court. Surtout lorsqu'on avait que dix sept ans. Il n'avait pas assez vécu, pas assez vu. Et de toute façon les circonstances ne l'aidait pas.

Le musicien savait qu'il allait jouer avec le feu, et sûrement se bruler les ailes. Il allait jouer avec sa santé, mais également son endurance morale et physique. Le nouveau venu, l'inquiétait, même si son visage n'exprimait rien. Il lisait cette lueur gourmande dans son regard azuré. La même lueur que Axel avait eu pour lui. Jamais il n'oublirait. Non jamais. Cet homme était comme lui, se croyant au dessus des lois, au dessus des hommes. Du moins le supposait-il à son attitude.

Ce que répliqua l'homme à Myoki ne fit même pas hausser un sourcil à Isaniel. C'était trop prévisible. Il était comme tous les autres. Il le laissa passer devant lui, ne manquant rien de se regard plus qu'appuyé sur son corps. Il n'ignorait pas que physiquement cet homme aurait toujours le dessus. C'était bien ce qui exaspérait en l'instant le jeune musicien. Il ne pouvait pas se défendre, de même qu'il ne pouvait pas défendre Myoki.

Une émotion....

Isaniel la refoula presque aussitôt. Ses sentiments ne devaient pas ressurgir, jamais en présence d'un noble. Bientôt il ne sentit plus rien. Juste un vide absolue dans sa poitrine. Ce moment d'absence passé, il constata que l'homme ne se gênait pas pour caresser le visage de son, trop, docile compagnon. Il savait que Myoki voulait le protèger à tous prix, mais Isaniel ne voulait pas qu'il se sacrifie. En se protègeant comme ils le faisaient ainsi. Les deux jeunes hommes se faisaient plus de mal encore.

Faisant un pas, il se dirigea vers Myoki et se positionna derrière lui. Sa main fragile et élégante vint caresser sa joue, comme si il avait souhaité chasser la souillure du noble. Son regard ne fut que plus glacial encore alors qu'il en croisait l'azur. Son coeur n'était envahit par rien, pas même de la peur. Il lui ferait payer, il leur ferait payer à tous. Tous ceux qui les avaient conduit si bas, ceux qui les avaient prostitué de force, vendu sans le moindre état d'âme.

Un coup.

La gifle était partie toute seule. Bruyante elle résonna sur le bord de Seine alors que les oiseaux eux même semblaient se taire. Le noble n'avait sûrement pas du s'y attendre. Personne en fait. Pas même Isaniel. Cependant son visage n'afficha rien, rien à part cette expression glaciale et sans âme.

Voilà sa réponse.

" Qui osez vous traiter de chien, alors que vous êtes si assoiffé de chair. Vous me répugnez, à vous donner de grands airs alors que vous n'êtes pas plus délicat qu'une chienne en chaleur. "

Isaniel défiait ouvertement le nouveau venu. Il n'avait pas l'intention de se laisser faire, peu importe les conséquences. Axel l'avait eu parce qu'il avait été dans un terrible accès de faiblesse. Quel idiot, pourtant cet homme semblait vraiment tenir à lui. Un désir à sens unique puisqu'aux yeux du musicien, seul Myoki comptait. D'ailleurs, Isaniel glissa ses doigts dans ses boucles d'ambres. Le pauvre se trouvait dans une position plus que délicate, alors légèrement, sans lacher l'homme du regard, l'adolescent invita son compagnon à se décaler.

C'était à lui aujourd'hui de se montrer fort.


Dernière édition par Isaniel Leatska le Jeu 27 Mar - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myoki Ducollet
Admin, compagnon
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Mer 26 Mar - 23:56

Pour Myoki, deux ans c’était très long et il comptait bien en profiter un maximum pour que jamais Isaniel ne l’oublie et qu’il n’ait jamais peur ! Non et ça le jeune compagnon se le promit. Il sourit doucement, toujours allongé sur l’herbe et il aurait aimé que cela dure encore un moment, mais malheureusement bientôt Isaniel se redressa pour regarder devant lui. Le jeune compagnon se redressa sur ses genoux pour voir, a demi caché derrière un buisson, un jeune noble qui les observait. Myoki se mordilla de suite la lèvre, un peu inquiet quand à ce qui pourrait arriver, mais avant qu’il n’ait pu se lever, son jeune ami l’avait fait et passa même une main dans ses cheveux comme pour lui dire de rester là. Myoki ne bougea alors pas tandis qu’Isaniel, lui, allait défier ce jeune noble à qui le jeune compagnon docile demanda finalement s’il ne s’était pas perdu.

La réponse le fit se mordiller la lèvre alors qu’il baisser un peu les yeux. Il n’aurait sans doute pas du parler, mais il n’avait pas pu se retenir et n’avait voulut qu’une chose, que cet homme le laisse tranquille avec son ami. Mais le jeune noble ne voulait apparemment pas s’en aller et les traita de chien avant de passer devant Isaniel comme s’il n’était pas là et venir se mettre devant Myoki qui baissa un peu plus la tête. De la soumission ? Oui, mais il n’y pouvait rien, on lui avait toujours appris à se plier aux envies des autres et à respecter les plus riches que lui. Il ne pourrait pas se rebeller et de toute façon, il ne le ferait pas simplement parce qu’il ne voulait pas qu’Isaniel en subisse les conséquences ! Il en était hors de questions !

Mais alors que la main passa sur son visage et dans ses cheveux roux, Isaniel se mit derrière lui et fit les même gestes que l’homme un peu plus tôt mais avec plus de douceurs et peut-être plus de sentiments encore. Le jeune compagnon sourit doucement et se redressa doucement pour se remettre sur ses pieds. Certes Myoki n’osait pas défier le jeune noble, mais il ne fit rien non plus pour se soumettre plus que cela pour le moment. Non, le courage d’Isaniel le faisait s’enhardir un peu mais quand la gifle tomba il posa ses mains sur sa bouche.


« Isaniel… Mais… »

Pourtant, le jeune homme passa sa main dans ses boucles brunes et le fit se mettre derrière lui comme s’il voulait le protéger. Mais Myoki ne voulait pas qu’il prenne de coups ou autres ! Il ne supporterait pas de le voir souffrir encore, d’être encore blessé ! Non, il ne pouvait pas.

« Monseigneur… Veuillez l’excuser ! Je… Je rachèterais son geste ! »

Le jeune compagnon prit de façon discrète la main d’Isaniel et la serra dans la sienne comme pour l’inciter à se taire. Il ne voulait pas envenimer sa situation. Myoki pouvait subir beaucoup de choses malgré son corps fin voir maigre mais son cœur lui, ne supporterait pas de voir la souffrance ravager Isaniel…

« Isaniel… s’il te plait… Ne fais rien… »

Non, qu’il ne soit pas blessé, pitié !

_________________
~ Je te suis soumis ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Di Venezzia
Client
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Jeu 27 Mar - 21:49

Interloqué,Amadeo fixa le frêle adolescent qui venait de lui décoller une gifle propre un réveiller un mort.Il était plus fort et plus courageux qu'il ne l'avait cru !
Mais...Cela pouvait être intéressant.

"Belle démonstration,gamin.Les toutous de Guerray sont plus féroces et prompts à mordre que je ne l'aurais cru.C'était presque aussi beau que le coup de poing que m'a assené un autre compagnon,Ijoyen...Tu pourras lui demander das détails,s'il est capable de parler après notre...Petite soirée".
Souriant,comme un loup devant un agneau acculé,Amadeo contourna la Rose - à lui aussi,il lui faudrait connaître son nom - pour retourner auprès de Myoki,qui semblait infiniment plus raisonnable,respectueux et docile que son compagnon.Savourant la colère du compagnon à la blanche chevelure,il empoigna Myoki par les cheveux et lui mordilla le cou un instant,ravi de le sentir se crisper.
"N'aie crainte...Myoki.Je ne ferais pas de mal à ton compagnon,même s'il s'obstinait à me donner des coups de pieds dans les côtes.Cependant,qu'il comprenne bien que,pour chaque affront de sa part,ce sera toi qui paiera,et inversement si tu te montre désobéissant.Mais tu me semble être un bon garçon,alors ton ami ne souffrira pas,n'est-ce pas ? En revanche,je ne sais pas si toi,tu sera exempt de quelques petits châtiments..." Susurra Amadeo,certain d'avoir assit son pouvoir par ses paroles.
Le jeune noble lâcha Myoki et,de sa canne,tira sa courte épée rutilante,qu'il pointa sur la gorge laiteuse de l'adolescent.Regardant la Rose,il fit :

"As-tu bien compris ? Une bêtise de ta part,et ton compagnon subira,par ta faute,le châtiment qui aurait dû t'être attribué.Sous tes yeux.Je suis sûr que tu ne tiens pas à me voir le violer devant toi,n'est-ce pas ?"
Amadeo pressa légèrement la lame de son épée sur la gorge de Myoki,faisant couler un filet de sang d'une blessure si superficielle qu'elle ne devait être qu'à peine douloureuse.
"As-tu bien entendu,Blanche-Neige ?" gloussa le blond,ravi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaniel Leatska
Compagnon
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Jeu 27 Mar - 22:24

Le visage du jeune musicien n'affichait strictement plus rien à part de la froideur. Mais dans ses prunelles presque blanches, dansait une tout autre lueur. Une colère sans précédent venait de l'envahir, mais pas à l'égard du noble. Non à l'égard de Myoki. Il était en colère contre lui parce qu'il se soumettait, parce qu'il n'était pas capable de faire front. Sa supplication ne fit que l'exaspérer davantage. Si tous deux avaient pu se dresser d'un seul homme face au nouveau venu, ils auraient pu passer le restant de la journée au calme. Cependant, dans son coeur, ou tout autre version de l'histoire se jouait. Il se sentait fatigué de cette rage. Non, il ne pouvait pas rester bien longtemps en colère contre Myoki, parce que grâce à la lucidité qu'il lui restait, il voyait bien que le compagnon éssayait seulement de le protèger, au dépend de sa propre intégrité. Et c'est alors qu'il se sentit terriblement égoiste.

Durant son instant d'égarement, le noble en profita pour le contourner et empogner sans délicatesse la chevelure de son compagnon. Son coeur se serra alors qu'il lui mordillait le cou. Il ne souhaitait qu'une chose qu'il le lache, et le laisse partir. Mais l'homme ne sembla pas l'entendre de cette oreille et lui servit un discours qui lui fit bien plus mal qu'un millier de coups de poings. Il se rendit alors compte de son insousciance, mais il n'avait pu ceder devant tant d'arrogance. Il détestait ça. Il haïssait ceux qui le traitait comme un objet.

Et voilà où ils en étaient, par sa faute.

Le visage du musicien n'afficha rien, mais il se sentait terriblement coupable. Et il ne pu que contempler lascivement et impuissant, le noble sortir son épée pour la pointer sur la gorge de son amant. Un douleur vive lui empoigna le coeur alors qu'un mince filet de sang coula sur sa gorge pale. Isaniel sérra les poings, et ne répondit rien lorsque l'homme l'invectiva.

Sans dire un mot, il s'approcha lentement, montrant bien qu'il n'avait pas l'intention de porter atteinte au noble. Une fois à sa hauteur, il empoigna de ses doigts la lame qui brillait d'une lueur étrange. Il sérra le poing, sacrifiant ce qu'il y avait de plus cher pour un violoniste, ses doigts. Son sang se mit à couler sur la petite épée, et lorsque Isaniel jugea qu'il en était assez, il lacha prise. La douleur lui irradiait la main, cependant il n'y accorda pas d'importance.

Etrange.

Son visage angélique s'orna d'un sourire des plus mystérieux, à mi chemin entre la mélancolie, la tristesse et la résignation. Il posa alors sa main blessée sur la joue du noble, et resta ainsi, à le fixer droit dans les yeux. Le destin n'en avait pas decidé autrement. Il devait plier, sous peine de faire subir les plus atroces souffrances à son amant. La vie lui semblait bien cruelle, et dieu également. Il se sentait déchiré entre son envie de liberté et l'être qu'il aimait le plus. Mais sa liberté était son choix, et son choix c'était Myoki.

Après un instant de silence, la rose des glaces prit enfin la parole.


" Soit, puisque je n'ai pas le choix je me plierai à votre volonté. Cependant....j'aimerais vous prévenir d'une chose. Aussi sûrement que mon sang s'écoule sur votre visage, ma vie s'éteindra, lentement et douloureusement. Je ne peux pas même vous dire quand, car avec les récents évènements mon coeur s'est fatigué au delà de l'imaginable. "

Un léger rire franchit ses lèvres pales, puis il reprit.

" Axel de Jersay à fait un bien mauvais calcul en acquérant une rose qui se fane si vite. Alors je ne saurais que trop vous conseiller d'en profiter tant que vous le pouvez. Car je deviendrai pierre avant même que vous puissiez vous en apercevoir. "

Et sur ces mots, il s'éloigna du noble pour se rendre auprès de Myoki. Il glissa amoureusement ses bras autour de son corps fragile et laissa choir son visage dans le creux de son épaule. Lentement, il lécha le sang qui s'écoulait de sa blessure, embrassant la peau laiteuse, puis reposa à nouveau son visage sur son épaule. Sa main le faisait souffrir, mais tant pis, les choses étaient ainsi.
Il murmura alors pour son seul amant.


" Je suis désolé Myoki, je voulais tant qu'il ne t'arrive rien....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myoki Ducollet
Admin, compagnon
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Jeu 27 Mar - 23:18

Myoki ne pouvait pas supporter de voir Isaniel réagir ainsi, il aurait aimé pouvoir se rebeller et faire front avec son ami, mais il ne pouvait pas, il ne savait pas comment faire et surtout, se soumettre était la meilleure solution pour ne pas faire souffrir Isaniel. Non, il ne pouvait pas souffrir, il était trop fragile et ça ferait bien trop mal au jeune compagnon. Alors il se soumis, s’excusa auprès du noble et avouant qu’il ferait tout ce qu’il voudrait. Oui, il se soumettait et ça ne devait pas plaire au jeune homme devant lui. Mais c’était pour lui qu’il faisait ça et il accepterait la colère de son jeune amant quand ils seraient seuls. Oui, Myoki accuserait le coup et il serait simplement heureux qu’Isaniel soit encore en vie et en forme après ce moment avec ce noble. Parce que Myoki ne se faisait pas d’illusion, si cet homme leur parlait c’est qu’il avait une idée en tête et qu’il ne les laisserait pas tranquille, non jamais…

Myoki se tortilla les doigts alors que le jeune noble s’adressait à Isaniel dans des termes plutôt inquiétants. Mais il ne porta pas la main sur lui et se contenta de le détourner pour venir vers lui. Amadeo se saisit violement de ses cheveux et planta ses dents dans son cou, faisant ce tendre le jeune compagnon qui se tortilla les doigts sans pour autant bouger, fermant un peu les yeux pour ne pas voir cet homme et trembla un peu quand il entendit les paroles du noble. C’était du chantage pur et simple pour soumettre Isaniel ! Myoki ouvrit de suite les yeux pour regarder son amant et essayer de lui sourire. Qu’il soufre ça ne faisait rien mais Isaniel ne pourrait pas s’en remettre, lui oui…


« Je ferais ce que vous voulez… Laissez le tranquille s’il vous plait… »

Souffla le jeune compagnon en relevant les yeux vers l’homme qui le lâcha et sortit de sa canne une sorte de petite épée qu’il pointa sur le cou de Myoki qui se tendit encore plus. Il déglutit et se retint de trembler de toutes ses forces devant la menace. Mais l’épée ne lui fit pas vraiment mal, une seule petite blessure qui fit couler une petite ligne de sang dans le cou du jeune homme qui ne put s’empêcher de glisser à genoux sur le sol quand il vit la réaction d’Isaniel qui se blessa lui-même avant d’informer Amadeo sur sa santé.

Myoki passa sa main dans ses cheveux et se tendit un instant en sentant les mains de son ami sur lui. Mais il se détendit bien vite et l’enlaça à son tour avant de sourire et de poser un baiser sur son front comme si Amadeo n’était pas là. Il frissonna sous la langue qui passa sur sa blessure pour la nettoyer.


« Ne te blesse pas pour moi… C’est à moi de te protéger de ça. Il ne m’arrivera rien… »

Le jeune compagnon fouilla dans la seule poche de son kimono et en sortit un petit mouchoir blanc qu’il plaça sur la main blessée de son compagnon. Il posa un baiser sur ses lèvres et se releva en l’entraînant pour sourire de nouveau au client et peut-être tenter de reporter son attention sur lui. Ce fut à son tour de glisser le corps d’Isaniel derrière lui pour le protéger.

« Je m’occuperais de vous pour le temps qu’il vous plaira monseigneur… Mais… Je voudrais que vous laissiez mon ami s’en aller s’il vous plait. »

Petite voix douce et timide… Oui, Myoki avait un peu peur de dire ça, mais il devait le faire pour Isaniel, pour son petit cœur tout fragile !

_________________
~ Je te suis soumis ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Di Venezzia
Client
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Ven 28 Mar - 15:21

Amadeo s'amusait comme un petit fou.En quelques minutes seulement,il avait réussi à se faire détester -non,haïr- par la Rose et craindre par le jeune Myoki.C'était purement jouissif.
Amadeo resta tout à fait impassible lorsque l'adolescent à la chevelure de neige empoigna sa petite épée,et s'ensanglanta seul,de son propre chef,la main.A sa manière,c'était comme une petite rébellion.Bien,bien.Il allait s'amuser,avec ces deux-là.
Intérieurement,Amadeo sourit.Il avait vu juste,ces deux gamins tenaient beaucoup l'un à l'autre,et c'était avoir sur eux un pouvoir absolu que de menacer l'un de blesser l'autre s'il se rebellait.Il n'aurait pu obtenir meilleure obéissance avec des menaces ou des tortures.
La manière "douce" vaut la peine d'être employée de temps à autre,Amadeo l'avait toujours dit !
Le blond n'eut pas un frémissement lorsque la Rose posa sur sa joue pâle sa main ensanglantée.Pour un peu,il l'aurait attrapée pour en lécher la paume avec délectation,mais l'adolescent se détourna bientôt pour retourner auprès de Myoki,avant que les deux compagnons ne se livrent à quelques petits actes de tendresse devant lui,comme s'il n'était pas là.
C'était si mignon.
Faisant quelques pas,son épée toujours dégainée à la main -il ne la nettoierai certainement pas,il faudrait qu'il trouve quelqu'un pour ça-Amadeo dit,à l'adresse de la Rose :

"Axel de Jersay....Un gamin vantard,prétentieux et pénible,qui m'a fait une très mauvaise impression.Il m'a beaucoup parlé de toi,tu sais ? Je me suis même demandé si tu nourrissais quelque affection pour lui,mais ce n'est apparement pas le cas.Il t'a prit très vite,pour son seul plaisir personnel,je me trompe ?"
Amadeo rangaina son épée gluante de sang dans sa canne,et regarda Myoki.
"Je ne suis pas le diable,gamin,cesse de me regarder avec ces yeux de biche effrayée.Soit,je vais laisser partir ton compagnon -s'il ne s'écroule pas dans un fossé-mais tu viens avec moi.Ne crains rien,je ne te toucherai pas ce soir."
Machinalement,Amadeo rajusta le kimono moiré de celui qu'il convoitait,avant de dire à la Rose :
"Je te propose de te prendre à Axel.Enfin,proposer est un bien grand mot,puisque tu n'as aucun droit.Sache juste que je te sauterai pas dessus comme lui l'a fait,et que je suis un bien meilleur maître.Je te donne cette nuit pour réfléchir".
Relevant Myoki,il le prit par le bras et conclut :
"Toi non plus,je ne te laisserai pas à Axel.Quand bien même tu me crierais que tu ne veux rien d'autre que de lui appartenir corps et âme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaniel Leatska
Compagnon
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Ven 28 Mar - 20:59

Perdu.

Isaniel se sentait complètement perdu. Il ne savait plus que penser que faire. Il contempla lascivement son amant lui bander la main de son mouchoir avant de l'inviter à se lever. Il sentait la maigre barrière qu'il avait dressé s'éffondrer. Il se rendait compte qu'il ne pourrait jamais lutter. Qu'il aurait crier et mordre, les choses ne seraient que douloureuses pour lui. Et peut-être que Finalement Myoki avait raison. Il n'était pas rebelle, mais cependant il savait intelligemment s'éviter des souffrances inutiles. Bien sûr Isaniel n'y arriverai certainement pas, du moins pas immédiatement. Simplement parce qu'il n'aimait pas le contact avec les hommes. Avec son compagnon c'était différent, parce qu'un réel lien existait entre eux. Et il se surprit à se demander si il pouvait faire de même avec un autre.

C'est alors que le noble, dont il ignorait toujours le nom, prit la parole. Le musicien pencha légèrement la tête sur le côté, intrigué par les propos qu'il lui tenait. Il lisait cette intelligence insisive dans le regard azuré de l'homme. Sans doute devait-il être plus âgé que Axel, et si ce n'était le cas, alors il était simplement plus clairvoyant, et sans aucun doute plus apte à comprendre la situation des deux compagnons.

Plaisir personnel.

Le visage étonné qu'afficha le musicien ne trompait pas. Oui il l'avait prit pour son seul désir, incapable de se contrôler. Alors que le jeune musicien était dans une posture plus qu'indélicate. Il aurait pu le tuer à le faire souffrir ainsi. Cet amer souvenir ne fit alors que briser un peu plus la barrière qui le séparait de ses sentiments, de son chagrin et de sa peine. Peu à peu, une douleur sans précédent envahit son regard presque blanc.

Isaniel eut du mal à revenir dans cette réalité, mais la proposition du noble le laissa coi. L'arracher aux griffes de Axel ? Pour attérir dans les siennes. Cependant à ses dires, il semblait plus réfléchit que ce noble arrogant, et la simple idée ne pas se faire prendre dans le même état qu'il n'avait été un peu plus tôt, fit bien évidemment pencher la balance en faveur de cet homme, dont pourtant il ignorait tout.

Le musicien allait dire quelque chose, mais les mots restèrent coincé dans sa gorge alors qu'une lancinante douleur envahissait son coeur. Il n'aurait jamais du refouler cette frustation, cette peur, cette haine et cette douleur qu'il avait ressentit alors que Axel le prenait sans ménagement. Mais il était trop tard. L'adolecsent chancela, une main crispée sur le tissu de son vêtement, à l'emplacement même de son muscle battant. La tête baissée, les yeux voilés par la souffrance, il tenta d'en calmer les battements furieux. Des larmes de douleur perlèrent au coin de ses yeux, alors qu'il se laissa tomber à genoux, ravagé par cette maladie qui progressait trop vite.

Son souffle bientôt lui vint à manquer. Dans son esprit embrouillé de pensées, il comprit qu'il lui permettrait de vivre sans doute quelques années de plus. Il n'avait pas vraiment le choix, parce qu'il décidait entre deux diables, mais l'un vallait sûrement mieux que l'autre. Les mains crispées sur son coeur, il tenta en vain de reprendre son souffle. Péniblement il releva la tête pour venir saisir le regard azuré de l'homme.


" J'ai....j'aimerais vous croire....sincèrement.....je...sais très bien....qu'avec Axel....et son...comportement pueril....ma vie n'excèdera pas deux ans.....mais....si....si vous êtes tel que vous vous décrivez.....alors.....alors j'accepte votre proposition.....quitte à choisir entre deux diables.....je préfère celui qui à le plus de ......considération..."

Le musicien fut alors prit du terrible quinte de toux, mais continua courageusement son discours.

" Tout ce que je souhaite....c'est....de rester auprès de Myoki.....et si.....vous pouvez me permettre de vivre un peu plus longtemps.........alors je vous paierai comme il se doit.......je ne veux pas....me faner si vite......."

Isaniel avait comprit que ce noble constituait sa seule chance de survie. Si il tenait à vivre plus longtemps, il fallait qu'il se place sous la protection exclusive d'un homme influent. Et celui qui lui faisait face semblait l'être tout autant que De Jersay. De plus, si il le prenait à son bourreau, il n'aurait plus à se soucier du vénitien. Et cette affaire ne serait plus qu'une quelconque dispute de biens entre deux nobles de même rang.

Trouble.

Sa vue le devint. Le mal s'insinuait rageusement en lui. Cette douleur était insupportable et en l'instant il était prêt à tout pour qu'elle se calme. Le musicien tendit un regard épuisé à Myoki, avant de s'écrouler définitivement par terre, mais malgré tout conscient. Ses poumons comprimés refusaient l'air qu'il inspirait vainement. Ce noble était sa dernière chance, il ne reculerait pas, les choses avaient été dites, il acceptait de se plier aux exigences de cet homme....


[Dieu que je me sens d'humeur sadique n_n]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myoki Ducollet
Admin, compagnon
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 01/10/2006

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Sam 29 Mar - 0:22

Il était évident que quand on connaissait Myoki, ce genre de petit chantage ne pouvait que lui faire du mal et le soumettre un peu plus. Oui, il était ainsi, il ne pouvait pas se rebeller, il n’en avait pas la carrure, ni la connaissance. Non, il ne savait pas comment on faisait et surtout pas maintenant que la vie d’Isaniel était en jeu. Il ne pourrait jamais jouer avec ça, il en était hors de question ! Le jeune compagnon frissonna de voir son amant s’entailler lui-même la main en prenant la petite épée dans sa main et la poser ensuite sur la joue de ce jeune noble qui avoua quelques petites choses sur sa rencontre avec cet homme horrible qui avait fait tant de mal à son Isaniel…

Isaniel vint ensuite vers lui, pour se lover dans ses bras et ce petit interlude fit du bien au jeune compagnon qui posa ses lèvres sur celles de son amant avant de le soigner doucement avec son mouchoir blanc et l’aider à se lever tranquillement pour le placer derrière lui et demander au jeune noble de le prendre lui, il s’occuperais de lui bien sur tant qu’il laissait Isaniel tranquille. Amadeo était calme et rangea sans sourciller son épée dans sa canne et cela ne fit qu’augmenter encore un peu l’appréhension du jeune Myoki qui rougit et baissa les yeux, suppliant de tout son cœur qu’on ne touche pas Isaniel.

Alors la réponse de ce noble fut comme un petit miracle pour Myoki quoi se sentit soulagé. Il soupira doucement et sourit vers Isaniel, prenant sa main dans la sienne pour y enlacer ses doigts et la serrer doucement. Il ne savait pas s’il devait croire les mots de cet homme, ne le toucherait-il vraiment pas ce soir ? Il en doutait et frissonna un peu quand il vint rajuster son kimono sur son corps frêle.


« Merci Monseigneur… »

La suite surpris plus encore le jeune compagnon et il regarda autant Amadeo que son amant. Oui, la situation allait-elle réellement changer ? Amadeo arracherait-il vraiment le jeune musicien à Axel ? Le jeune compagnon avait vraiment envie d’y croire ! Il aurait aimé en parler avec Isaniel mais son bras fut saisi et il fut forcé de se détacher un peu d’un Isaniel qui semblait totalement perdu.

« Isaniel… Ca va ? »

Mais ça ne semblait pas aller du tout ! Non, il était tellement pâle tout d’un coup, comme si tout ce qui venait de se passer lui sauter à la gorge et l’empêchait de respirer. Myoki fit un pas vers lui mais son bras fut maintenu un instant par Amadeo. Le jeune compagnon lui lança un regard suppliant alors qu’Isaniel accepté de se soumettre à cet homme qui lui promettait un peu de répit. Mais tout cela semblait lui coûter un maximum, Isaniel lui lança un regard plein de douleur avant de s’écrouler sur le sol. Myoki poussa un cri de surprise et avança rapidement vers son amant, son ami, son ange pour soulever son visage et l’allonger sur le dos, sa tête sur ses genoux et caressant ses cheveux doucement.

« Il faut faire quelque chose… S’il vous plait… Aidez le… »

Le jeune compagnon s’était à demi tourné vers Amadeo. Seul, il ne pourrait jamais rien faire, il ne savait pas ce qui convenait de faire dans ce genre de situation ! Il avait peur qu’Isaniel aille mal !

« Je vous en pris… Je ferais ce que vous voudrez ! »

Oui, tout ce que cet homme lui demanderait, il le ferait !

_________________
~ Je te suis soumis ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo Di Venezzia
Client
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 31
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   Sam 29 Mar - 20:10

[ Désolé pour le retard,mon cousin Ijoyen s'est enfui et j'ai dû le ratrapper avant de le châtrer châtier ]


Amadeo arqua un sourcil d'étonnement poli en voyant le jeune Isaniel - il se souvenait soudain que Myoki avait employé son nom lorsqu'il avait reçu une gifle- s'écrouler à terre après avoir réussi à balbutier qu'il acceptait son marché,et renonçait à Axel.
Renonçait à Axel.
Amadeo savoura tranquillement cette petite victoire avant que Myoki,qui avait couru auprès de son compagnon,ne le supplie de faire quelque chose pour Isaniel,qui semblait vraiment mal en point.
Le noble considéra un instant son nouveau joujou à la chevelure blanche ; l'adolescent avait déclaré de lui-même qu'il acceptait de lui appartenir,ce plaçant de ce fait sous sa responsabilité et lui offrant,pour ainsi dire,sa vie.
Il était donc normal que le blond fasse quelque chose pour lui.
Isaniel aurait refusé son offre,Amadeo l'aurait peut-être laissé agoniser seul ici,Myoki ou non.Isaniel était beau,certes,mais Myoki aussi.A la réflexion,la disparition d'Isaniel ne ferait pas grand-mal à Amadeo,si le jeune noble pouvait garder Myoki.
Mais Amadeo avait toujours été gourmand,et il préférait largement deux compagnons au lieu d'un seul.De plus,il voulait ardemment ridiculiser Axel.
Il allait donc sauver l'adolescent moribond étendu sur l'herbe émeraude.
Réprimant un soupir,le noble vint s'agenouiller auprès d'Isaniel et envoya bouler Myoki deux mètres plus loin,gêné qu'il était par ce compagnon qui brassait de l'air et piaillait inutilement sous l'effet de la panique.Examinant ensuite la Rose,Amadeo déduisit qu'il était en seul manque de souffle.Un massage cardiaque ne servirait à rien dans l'immédiat,et du bouche-à-bouche non plus -tant mieux,c'était indigne de sa condition.Amadeo n'était pas médecin,mais il s'y connaissait assez pour savoir ce qu'il convenait de faire dans ce moment même.
Le blond dégaina à nouveau son épée,dont il essuya la lame avec un bout d'étoffe prit sur Isaniel -c'était son sang,après tout- avant de l'approcher de sa gorge.Affolé,Myoki se rua sur lui,croyant sans doute qu'Amadeo allait achever son compagnon.D'une bourrade,Amadeo l'envoya valser en arrière en maugréant :

"Tiens-toi donc tranquille,petit idiot.Je ne vais pas abîmer mes propres affaires,réfléchis ! Je vais le sauver,alors ferme-la et ne regarde pas si tu ne le peux pas."
D'un geste rapide et précis,Amadeo réalisa avec la pointe de son épée une fine entaille sur la gorge laiteuse d'Isaniel,qui semblait prêt à rendre les armes.Trachéotomie.Net et précise.Le noble sortit ensuite un bout de parchemin de sous sa cape,et le roula en un petit tube qu'il insinua dans la blessure.Cela était destiné à aider l'adolescent a respirer.Il paracheva le tout avec un massage cardiaque,et Isaniel revint bientôt à la vie,sa respiration se faisant enfin normalement,avant de redevenir régulière.Il n'était plus agonisant,mais simplement évanoui.
Satisfait,Amadeo enleva le parchemin,prit l'un de ses coûteux mouchoirs de soie,et enroula le bandage improvisé autour de la gorge d'Isaniel,au teint présentement crayeux.La blessure était superficielle et,avec des soins appropriés,disparaîtrait en quelques jours.
Amadeo se tourna ensuite vers Myoki,recroquevillé quelques mètres plus loin,tremblant et les joues humides."L'opération" pratiquée sur Isaniel avait dû le rendre malade.
Après s'être assuré que sa Rose ne craignait plus rien,le blond alla s'accroupir auprès de Myoki et passa la main sur ses joues,séchant ses quelques larmes.

"Eh bien,que d'eau.Ton compagnon de craint plus rien.Navré d'avoir été aussi brusque tout à l'heure,mais comprends bien que,dans ces moment-là,tu dois me laisser agir sans poser de questions."
Amadeo accompagna ses paroles d'un léger et chaste baiser sur les lèvres de Myoki,qu'il découvrit douces et chaudes.Il détestait s'excuser,mais autant mettre en confiance ce petit bout d'homme tout de suite.Cela faisait partie de ses plans.
"Bien.A présent,explique-moi un peu le problème de santé évident que possède ton compagnon.Enfin,dès que nous serons au chaud dans ma chambre avec Isaniel."


--> [ Chambre d'Amadeo Di Venezzia]



Cela ne pose aucun problème de continuer là-bas,j'espère ? Je pense que c'est le moment opportun pour rentrer à l'hôtel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De belles et angéliques roses......[Myoki Ducollet]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour angéliques .....
» Les plus belles dictions françaises
» GUNS N' ROSES - Chinese Democracy
» Guns 'n Roses 13 septembre 2010
» The Stone Roses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hôtel de Guerray :: L'extèrieur de l'hôtel :: Les abords de la Seine-
Sauter vers: